Sirmione, perle du Lac de Garda

Sirmione est connu dans le monde romain pour être un mansio, un lieu d’arrêt entre deux villes difficiles à atteindre dans le voyage d’une journée le long de la Via Gallica.

Le mansio de Sirmione, selon l‘itinéraire Antonino, guide des routes qui remonte au début du troisième siècle après Jésus-Christ, était situé exactement à mi-chemin entre Brescia et Vérone.

Sirmione devait utiliser dans une large mesure aussi les voies d’eau du lac de Garde. Les cours d’eau, utilisés principalement pour le commerce, ont servi à relier le lac avec les régions du nord, les fleuves Mincio, Pô et la vallée du Pô.
Cette zone stratégique du lac de Garde est également douée d’une source thermale déjà utilisé à l’époque romaine. Et c’est bien connu que les Romains avaient un fort intérêt dans les eaux thermales.

En 774, Charlemagne donne toute la péninsule au monastère de Saint-Martin de Tours. Suit la période du pouvoire de la famille Scala et la reconstruction de la forteresse actuée par cette puissante famile. Il s’agit d’une véritable forteresse, pas d’un chateau résidentiel. Il est complètement entouré par l’eau. et les seules connexions à la terre sont deux ponts.

la visite

Le vieux village est construit sur trois grands reliefs: la colline de Cortine, la colline de San Pietro in Mavino, la zone archéologique des Grotte di Catullo.

La visite guidée de Sirmione traverse les trois zones. Le départ est la Rocca Scaligera du XIIIe siècle jusqu’à la zone archéologique de la villa romaine connue sous le nom de Grotte di Catullo. Avec une courte promenade on arrive à l’église de San Pietro in Mavino rouvert au public après une longue restauration.

Les groupes qui souhaitent entrer dans le château ou les grottes devraient réserver l’entrée au moins deux semaines à l’avance.